L’importance de savoir contrôler  l’humidité des bâtiments

Les différents types d'humidité représentent les pathologies les plus courantes des bâtiments, parmi lesquelles on trouve celles qui ont pour origine la condensation. Aujourd'hui, le contrôle de l'humidité des constructions est un facteur majeur qui ne peut pas être sous-estimé.


control-humedad-edificios

 

Qu'est-ce que le flux de vapeur?

En hiver, l'air intérieur des bâtiments a une pression de vapeur beaucoup plus élevée que celle de l'air extérieur. Cette différence de pression génère un flux de vapeur bénéfique à travers l'enveloppe, qui contribue à l'amélioration de la salubrité de l'environnement intérieur et à la durabilité de l'enveloppe.
 
Il est cependant nécessaire de contrôler son intensité, car un débit excessif pourrait provoquer une condensation superficielle ou interstitielle à l'intérieur de l'enveloppe, menant à sa détérioration, à celle des matériaux adjacents et à la prolifération de microorganismes et de moisissures.
 
On distingue deux types d'humidité de condensation :
  •  Condensation de surface intérieure.
Elle se produit lorsque la température de la surface intérieure est inférieure à la température du point de rosée. Elle est le plus souvent due à la production élevée de vapeur dans les cuisines et salles de bains ou à l'imperméabilité des vitres. Elle se traduit par l'apparition de gouttes. On la retrouve parfois dans des endroits qui produisent peu de vapeur et possèdent des finitions plus poreuses, tels que les chambres ou les salles de séjour. Dans ce cas, la cause est généralement une isolation insuffisante de l'enveloppe et, surtout, l'existence de ponts thermiques.
  • Condensation interstitielle.
On parle de condensation interstitielle lorsque ce phénomène physique se produit au sein de l'enveloppe. Ce second cas de condensation dépend non seulement du flux de vapeur d'eau à travers le mur et de son degré de température, mais aussi de la composition de l'enveloppe elle-même, de l'agencement des différentes couches qui la composent, de leur perméabilité à la vapeur d’eau et de leur capacité d'isolation.
 
La condensation interstitielle et intérieure peuvent apparaître simultanément, car une partie de la vapeur d'eau continue de se déplacer de l'intérieur vers l'extérieur même si la condensation est déjà présente à l'intérieur l'enveloppe.
 
Pour lutter contre ces différents types de condensations, il faut installer une isolation thermique robuste qui assurera l'efficacité énergétique du bâtiment tout au long de sa vie.
 

control-humedad-edificios

 

Le cas du polyuréthane projeté 

Le polyuréthane projeté agit comme une membrane de régulation de l'humidité. En effet, même s'il est imperméable à l'eau il laisse passer la vapeur d'eau.
 
Le degré de perméabilité à la vapeur peut être réduit en augmentant la densité de la mousse. Ainsi on peut obtenir un niveau de résistance au passage de la vapeur d'eau idéal peu importe les conditions climatiques. On évite alors la condensation et on permet un débit de vapeur maximum.
 
Les valeurs caractéristiques de la résistance à la vapeur d'eau sont le facteur de résistance à la diffusion de la vapeur d'eau sans dimension MU (W) et la résistivité à la diffusion de la vapeur d'eau.
 
Dans le cas du polyuréthane projeté, on observe, avec des densités comprises entre 30 et 60 kg/m³, une résistance à la transmission de la vapeur d'eau comprise entre 330 et 825 MN·s/g·m, soit un facteur de résistance à la diffusion de la vapeur d'eau W compris entre 60 et 150.

 

Quand faut-il utiliser un pare-vapeur en polyuréthane projeté?

Dans les cas où un élément très résistant au passage de la vapeur d'eau constitue la couche froide de l'enveloppe, on sera confronté à un plus grand risque de condensation à l'intérieur de l'isolation.
 
Cette situation peut se produire avec la mousse de polyuréthane lorsqu'elle est projetée à l'intérieur d'une enveloppe en tôle ou sur la trame d'un feutre bitumé de toiture par exemple. Dans ces cas, l'introduction d'un pare-vapeur entre la paroi chaude et la mousse de polyuréthane sera nécessaire.
 
Les pare-vapeur les plus appropriés sont les barrières in situ, comme comme les émulsions d’asphalte ou bitumineuses qui sont chimiquement compatibles avec le polyuréthane. Elles conservent les qualités d'adhérence et de continuité de ce dernier et garantissent le contrôle de l'humidité dans les bâtiments.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les systèmes de polyuréthane qui préservent des infiltrations d'air et garantissent l'isolation des bâtiments ? Contactez-nous ou téléchargez le catalogue de nos systèmes.

Synthesia Technology Catalogue

 

En savoir plus

Laisser un commentaire

ARTICLE RECOMMANDÉ

 

mito poliuretano e incendios 03

Le polyuréthane est sûr en cas d'incendie?

Nous vous présentons une compilation de données et d’études scientifiques qui démantèlement les mythes autour du comportement face au feu des systèmes en polyuréthane.

Boton seguir leyendo FR

ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

ABONNEZ-VOUS À NOTRE BLOG

Nuevo llamado a la acción
Nueva llamada a la acción
Contactez-nous!